Agricultural Alliance of New Brunswick issues call for action

Send to a friend

Send this article to a friend.

Wildlife Damage Compensation Program – Call to Action!

Last year, an Industry/Government Committee formulated a comprehensive Wildlife Damage Control and compensation Program for consideration by the New Brunswick Departments of Agriculture and Natural Resources. The program proposal was built on extensive consultations with livestock and crop producers who experience damage from wildlife of various forms.

Action

The Committee also consulted with other provinces where producers are fortunate to have wildlife damage compensation programs available to them to offset the income losses due to wildlife depredation.

The Committee presented its recommendations to Ministers Olscamp and Northrup last fall for their consideration and possible implementation. The program would place our producers on a competitive playing field with those in all other nine provinces where similar programs are operational.

The main features of the proposed NB Wildlife Damage Compensation program are as follows:

·         Producers would be compensated for up to 80% of the market value of crop and livestock losses due to verified wildlife damage;

·         No premiums would be levied – program to be administered by NB Crop Insurance;

·         The program would be funded under the Federal/Provincial AgInsurance Program -  (40:60) cost sharing; and

·         No requirement to enroll in regular Crop Insurance program.

 

The estimated cost of the program in its first year is about $40,000 (provincial expenditure).

The Ministers and their Government have stubbornly refused to implement the proposed program despite the crying need for action as the incidence of wildlife damage to producers continues to grow. 

Action is required by producers and their commodity organizations to raise the public profile of this major issue in which producers are unfairly burdened with the cost of supporting public wildlife, while at the same time striving to feed communities.

 

 

Dans le but d’augmenter la visibilité de l’importance d’un programme d’indemnisation des dommages causés par la faune au Nouveau-Brunswick, l’Alliance agricole du N.-B. demande que le message suivant soit envoyé à vos membres :

 

Programme d’indemnisation des dommages causés par la faune : un appel à l’action!

 

L’an dernier, un comité industrie-gouvernement avait formulé un programme complet d’indemnisation et de contrôle des dommages causés par la faune, et ce programme avait été soumis aux ministères de l’Agriculture et des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick. Le programme proposé s’appuyait sur de vastes consultations auprès des producteurs de cultures et des éleveurs de bétail qui ont connu différents dommages causés par la faune.

Le comité avait également consulté les autres provinces où les producteurs ont la chance d’avoir des programmes d’indemnisation des dommages causés par la faune pour compenser les pertes de revenus  attribuables à la prédation par les animaux sauvages.

Le comité a présenté ses recommandations aux ministres Olscamp et Northrup l’automne dernier aux fins d’étude et possiblement de mise en œuvre. Le programme assurerait des règles du jeu équitables pour nos producteurs par rapport aux neuf autres provinces qui offrent des programmes de ce genre.

Les principales caractéristiques du programme proposé d’indemnisation des dommages causés par la faune pour le Nouveau-Brunswick sont les suivantes :

·         les producteurs seraient dédommagés jusqu’à concurrence de 80 % de la valeur marchande des pertes vérifiées de cultures et de bétail attribuables aux dommages causés par la faune;

·         aucune prime ne serait perçue – le programme serait administré par le programme d’assurance agricole du Nouveau-Brunswick;

·         le programme serait financé à frais partagés (40/60) entre les programmes d’assurance agricole fédéral et provincial;

·         aucune obligation de s’inscrire au programme d’assurance récolte régulier.

 

Le coût estimatif du programme pour la première année est d’environ 40 000 $ (fonds provinciaux).

 

Les ministres et leur gouvernement refusent obstinément de mettre en œuvre le programme proposé malgré  le besoin criant d’une telle mesure, car l’incidence des dommages causés par la faune que subissent les producteurs continue d’augmenter. 

Les producteurs et leurs organisations ont besoin d’agir pour augmenter la visibilité de cette importante question auprès du public, car les producteurs portent le fardeau injuste du coût de soutenir la faune publique, tout en s’efforçant de nourrir la collectivité.

Organizations: Alliance of New Brunswick, NB Crop Insurance

Geographic location: Nouveau-Brunswick

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Thanks for voting!

Top of page

Comments

Comments